légères parenthèses et parenthèse légère

La saison continue, les lieux changent!

Je viens de savourer un temps merveilleux, vers le sud…. Une légère parenthèse après un début de saison très plein à Essen: Meyerbeer, Les Huguenots, cinq semaines à l’opéra de Nice. Ouvrage merveilleux, excellent cast! Impossible de tous les nommer, particulièrement tous les seigneurs, mais trois soprani parfaites Silvia Dalla Benedetta, Cristina Pasaroiu, Hélène Le Corre, un Marc Barrard en pleine forme, un Raoul de Nangis exceptionnel en la personne de Uwe Stickert, un Jérôme Varnier incroyable en intégriste protestant. Une production militante et d’une actualité terrible de Tobias Kratzer!

Toujours extrêmement intéressant de travailler dans des maisons différentes, de donner ce que l’on est, mais aussi de comprendre que chaque mentalité requiert une manière de travailler unique: sentir et respecter ces différences, par exemple entre une maison d’opéra à Nice ou à Essen est un véritable enrichissement et une arme indispensable à bien défendre la musique.

Et, pour sentir un “entre deux” en terme de mentalité, un stop génial d’une semaine à l’Orchestre de la Radio Suisse Italienne, pour Le Sacre du Printemps et La Mer! Un orchestre extrêmement fort, où faire de la musique s’appuie de manière particulièrement claire sur le plaisir!

Et pour parfaire cette belle période, retour à Essen pour un gala extrêmement souriant: dimanche, OperettenGala…. Une parfaite “parenthèse légère”……..

http://www.olyrix.com/articles/production/367/les-huguenots-drame-daujourdhui-a-lopera-de-nice

http://forumopera.com/les-huguenots-nice-comme-un-reve-de-marcello

http://www.kulturkompasset.com/2016/03/28/les-huguenots-in-nice/

http://www.operaclick.com/recensioni/teatrale/nice-opéra-les-huguenots-vanno-soffitta

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *